Histoire, géographie et sciences, les trois thèmes principaux de ce que nous devrions tous savoir
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Architecture religieuse et militaire : Mont Saint Michel

Aller en bas 
AuteurMessage
Edmond
Edmond
Messages : 521
Date d'inscription : 30/06/2018
Age : 69

Architecture religieuse et militaire : Mont Saint Michel Empty
MessageSujet: Architecture religieuse et militaire : Mont Saint Michel   Architecture religieuse et militaire : Mont Saint Michel EmptyMer 1 Aoû - 18:10

Architecture religieuse et militaire : Mont Saint Michel 000_0192
 Baie du Mont Saint Michel

Architecture religieuse et militaire : Mont Saint Michel 000_0276
Remparts Mont St Michel

Architecture religieuse et militaire : Mont Saint Michel 000_0363
 L'entrée du Mont et la cour de l'Avancée avec ses panneaux informatifs placardés sur la muraille. 

Le Mont-Saint-Michel est une commune française située dans le département de la Manche en Normandie. Elle tire son nom de l'îlot rocheux consacré à saint Michel où s’élève aujourd’hui l’abbaye du Mont-Saint-Michel.

L’architecture du Mont-Saint-Michel et sa baie en font le site touristique le plus fréquenté de Normandie et l'un des dix plus fréquentés en France — premier site après ceux d'Île-de-France — avec près de deux millions et demi de visiteurs chaque année (3 250 000 en 2006, 2 300 000 en 2014).

Une statue de saint Michel placée au sommet de l’église abbatiale culmine à 157,10 mètres au-dessus du rivage. Élément majeur, l'abbaye et ses dépendances sont classées au titre des monuments historiques par la liste de 18624 (60 autres constructions étant protégées par la suite) ; la commune et la baie figurent depuis 1979 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

En 2015, la commune comptait 33 habitants, appelés les Montois. L'îlot du mont Saint-Michel est devenu au fil du temps un élément emblématique du patrimoine français.

Architecture religieuse et militaire : Mont Saint Michel 000_0450
 La Grande Rue du Mont Saint Michel

Architecture religieuse et militaire : Mont Saint Michel 000_0544
Les remparts

Architecture religieuse et militaire : Mont Saint Michel 000_0815
Le Grand Degré mène à un passage sous une arche qui donne accès à la cour du Châtelet.

Architecture religieuse et militaire : Mont Saint Michel 000_0722
 Châtelet d'entrée de l'abbaye.


Histoire du rocher

À l'origine, il était connu sous l'appellation de mont Tombe. Il devait s'y trouver une pierre ou un monument mégalithique destiné à un culte païen, qui sera vraisemblablement remplacé par un premier oratoire en l’honneur de l’archange saint Michel à partir de 709. À partir de l'an 710 et pendant tout le Moyen Âge, il fut couramment surnommé par les clercs « mont Saint-Michel au péril de la mer » (Mons Sancti Michaeli in periculo mari).

Le Mont était rattaché depuis la formation des circonscriptions ecclésiastiques au diocèse d'Avranches, en Neustrie, ce qui reflétait vraisemblablement une situation antérieure, c'est-à-dire l'appartenance du Mont au territoire des Abrincates, membres de la confédération armoricaine, sur lequel va se plaquer le cadre administratif romain, puis le cadre religieux chrétien, conformément à un processus observé ailleurs dans la future Normandie et au-delà.

En 867, le traité de Compiègne attribua le Cotentin, ainsi que l'Avranchin (bien que ça ne soit pas clairement stipulé), au roi de Bretagne, Salomon. L'Avranchin, tout comme le Cotentin ne faisaient donc pas partie du territoire normand concédé au chef viking Rollon en 911 – le mont Saint-Michel restait breton, bien que toujours attaché au diocèse d'Avranches, lui-même dans l'antique province ecclésiastique de Rouen, dont la ville principale était aussi devenue capitale de la nouvelle Normandie. Il l'était encore en 933 lorsque Guillaume Ier de Normandie récupéra l'Avranchin, dont la frontière politique se fixa transitoirement à la Sélune, fleuve côtier qui se jetait à l'est du Mont.

Des bénédictins issus des abbayes de Saint-Taurin d'Évreux, et de Saint-Wandrille s'y établissent en 966, selon le souhait du duc de Normandie Richard II. L'église préromane est construite à cette même période.

Sont inhumés dans la chapelle Saint-Martin de l'abbaye les ducs de Bretagne, de la maison de Rennes :

- Conan I le Tort (mort en 992), qui, lors de la confirmation d’une donation faite à l’abbaye du Mont-Saint-Michel, le 28 juillet 990 en présence de l’ensemble des évêques de Bretagne, prend le titre de Princeps Britannorum ;
- Geoffroy I Béranger (mort en 1008), époux d'Havoise de Normandie, grand bienfaiteur de l'abbaye en donnant les revenus de Saint-Méloir-des-Ondes et Saint-Benoît-des-Ondes.

Architecture religieuse et militaire : Mont Saint Michel 000_0914
Façade classique de l'abbatiale

Architecture religieuse et militaire : Mont Saint Michel 0000_023

Architecture religieuse et militaire : Mont Saint Michel 000_0189
Le cloître

En 1009, le duc de Normandie décide d'exercer un contrôle direct sur l'abbaye du Mont-Saint-Michel et l'abbé Maynard Ier, issu de la communauté de Saint-Wandrille, est évincé et doit se replier à l'abbaye Saint-Sauveur de Redon pour être remplacé par l'abbé Hildebert Ier, préféré par Richard II.

Profitant de la Régence d'Havoise de Normandie, sa sœur, sur la Bretagne et de l'agression du chef viking Olaf sur Dol-de-Bretagne en 1014, le duc Richard II de Normandie repousse vers 1027-1030 la frontière avec la Bretagne de la Sélune au Couesnon.

En 1030, Alain III de Bretagne, roi ou duc de Bretagne, entre en conflit avec son cousin, le duc Robert Ier de Normandie fils de Richard, qui lance une expédition en Bretagne. Alain riposte en pénêtrant dans l'Avranchin mais il est repoussé avec de lourdes pertes. Leur oncle Robert le Danois, archevêque de Rouen, sert de médiateur lors d'une entrevue au Mont-Saint-Michel. En 1031, Alain et son frère Eon de Penthièvre font une donation au Mont-Saint-Michel.

L'histoire et la légende se brouillent à cette date. Les textes de l'époque ne précisent pas le sort du mont Saint-Michel, mais son rattachement à la Normandie est attesté quelques décennies plus tard, et il est déjà effectif depuis longtemps lorsque les Bretons de Guy de Thouars incendient le Mont en avril 1204.

Or, une légende affirme que le Couesnon, lors d'une de ses fréquentes divagations, se serait mis à déboucher à l’ouest du Mont, faisant ainsi passer ce dernier en Normandie. Si cette légende est exacte, le Mont aurait été situé à l'ouest du Couesnon en 1009 et la divagation du Couesnon se situerait quelques décennies plus tard. Si elle est fausse, le Couesnon se jetait déjà à l'ouest du mont Saint-Michel en 1009.

Quoi qu'il en soit, le Mont-Saint-Michel aura été breton de 867 à 1009, de manière géopolitique, sans jamais avoir été intégré à l'archidiocèse de Dol, de même, la fondation d'un collège de chanoine par l'évêque d'Avranches dès le viie siècle, le choix de saint Michel comme saint protecteur de l'empire par Charlemagne, puis les donations de Rollon pour restaurer la collégiale et enfin sa conversion en abbaye bénédictine en 966 par une communauté de moines issue des abbayes de Saint-Wandrille, de Jumièges et de Saint-Taurin d'Évreux, toutes situées en Normandie, indiquent clairement l'appartenance permanente du Mont à la sphère d'influence de l'église franque puis normande, distinctes de l'église bretonne, ce qui rend la question de la localisation géographique exacte plutôt secondaire. La limite officielle entre la Bretagne et la Normandie est désormais fixée indépendamment de la localisation d'un cours d'eau – et précisément à 4 km à l’ouest, au pied du massif de Saint-Broladre.

Il faut noter que l'hypothèse d'une divagation importante du Couesnon est parfaitement cohérente et vraisemblable, tant les lits des cours d'eau pouvaient varier, en l'absence de toute canalisation – et parfois de plusieurs dizaines de kilomètres. Le fait que l’embouchure du Couesnon se trouvait à 6 km du rocher au xviiie siècle n'apporte aucune information sur sa position au fil des siècles précédents – la topographie rend même inévitable qu'il ait bougé régulièrement. En revanche, aucun texte n'atteste qu'il ait basculé d'un côté du mont Saint-Michel à l'autre.

Architecture religieuse et militaire : Mont Saint Michel 000_0190
 Salle des Chevaliers

Architecture religieuse et militaire : Mont Saint Michel 000_0191
Réfectoire des moines dont le lambris repose sur un bandeau, profilé d'un méplat, d'un boudin, 
et d'un large cavet entre deux filets.


Architecture religieuse et militaire : Mont Saint Michel 000_0513
Blason du Mont-Saint-Michel






_________________
Architecture religieuse et militaire : Mont Saint Michel 000_1455
Revenir en haut Aller en bas
http://un-petit-cafe.forumactif.com/#bottom
Martine
Martine
Messages : 57
Date d'inscription : 30/07/2018
Age : 52
Localisation : 83

Architecture religieuse et militaire : Mont Saint Michel Empty
MessageSujet: Re: Architecture religieuse et militaire : Mont Saint Michel   Architecture religieuse et militaire : Mont Saint Michel EmptyJeu 2 Aoû - 14:55

On peut en penser ce qu'on veut mais le Mont-Saint-Michel est à voir au moins une fois dans sa vie, malgré les touristes trop nombreux (comme nous en avons déjà parlé dans un autre topic).
Revenir en haut Aller en bas
https://www.martinemazurais.com/forum
Edmond
Edmond
Messages : 521
Date d'inscription : 30/06/2018
Age : 69

Architecture religieuse et militaire : Mont Saint Michel Empty
MessageSujet: Re: Architecture religieuse et militaire : Mont Saint Michel   Architecture religieuse et militaire : Mont Saint Michel EmptyJeu 2 Aoû - 15:02

Je suis bien d'accord, ainsi que d'autres merveilles du reste dont je parlerais prochainement.

Merci de suivre ce forum Martine

_________________
Architecture religieuse et militaire : Mont Saint Michel 000_1455
Revenir en haut Aller en bas
http://un-petit-cafe.forumactif.com/#bottom
Martine
Martine
Messages : 57
Date d'inscription : 30/07/2018
Age : 52
Localisation : 83

Architecture religieuse et militaire : Mont Saint Michel Empty
MessageSujet: Re: Architecture religieuse et militaire : Mont Saint Michel   Architecture religieuse et militaire : Mont Saint Michel EmptyJeu 2 Aoû - 15:11

J'ai hâte de découvrir les prochains sujets. Wink
Revenir en haut Aller en bas
https://www.martinemazurais.com/forum
Edmond
Edmond
Messages : 521
Date d'inscription : 30/06/2018
Age : 69

Architecture religieuse et militaire : Mont Saint Michel Empty
MessageSujet: Re: Architecture religieuse et militaire : Mont Saint Michel   Architecture religieuse et militaire : Mont Saint Michel EmptyJeu 2 Aoû - 15:22

Si il y a un endroit que tu aimerais voir en détails, n'hésite pas, je me ferais un plaisir de te chercher des images et du texte.

_________________
Architecture religieuse et militaire : Mont Saint Michel 000_1455
Revenir en haut Aller en bas
http://un-petit-cafe.forumactif.com/#bottom
Martine
Martine
Messages : 57
Date d'inscription : 30/07/2018
Age : 52
Localisation : 83

Architecture religieuse et militaire : Mont Saint Michel Empty
MessageSujet: Re: Architecture religieuse et militaire : Mont Saint Michel   Architecture religieuse et militaire : Mont Saint Michel EmptyJeu 2 Aoû - 15:31

C'est gentil. Je vais y réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.martinemazurais.com/forum
Contenu sponsorisé

Architecture religieuse et militaire : Mont Saint Michel Empty
MessageSujet: Re: Architecture religieuse et militaire : Mont Saint Michel   Architecture religieuse et militaire : Mont Saint Michel Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Architecture religieuse et militaire : Mont Saint Michel
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raconte-Moi :: Géographie :: Architecture religieuse, urbaine et défensive :: Architecture religieuse et défensive :: France-
Sauter vers: