Histoire, géographie et sciences, les trois thèmes principaux de ce que nous devrions tous savoir
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Îles et archipels - Définition

Aller en bas 
AuteurMessage
Zébulon
avatar
Messages : 440
Date d'inscription : 30/06/2018
Age : 68

MessageSujet: Îles et archipels - Définition   Mer 14 Nov - 23:22

 L'île d'Agrigan, dans le Pacifique.

 Une plage « paradisiaque » dans les îles Bermudes.

Une île (anciennement isle) est une masse de terre entourée d'eau de manière permanente ou parfois de manière temporaire en fonction des marées. L'eau baignant les îles peut être celle d'un océan, d'une mer, d'un lac ou d'un cours d'eau. Les îles peuvent être temporaires (banc de sable, volcans, etc.) ou permanentes, isolées ou groupées avec d'autres îles et peuvent alors former un archipel. Une petite île est parfois désignée sous les termes d'îlet ou d'îlot.

Les îles peuvent être reliées à d'autres îles ou à un continent par une chaussée, un pont ou un tunnel ; leur caractère insulaire ne disparait pas pour autant à l'inverse d'une île reliée de manière naturelle ou non à une autre île ou à un continent par un isthme, un tombolo, une digue ou par isostasie.

Une île peut être continentale lorsque c'est le niveau de la mer qui isole un point haut du reste des terres ou que la dérive continentale détache l'île du reste des terres, volcanique, sédimentaire (alluvions, coraux, précipitation chimique, etc), tectonique (émersion du plancher marin) ou artificielle. Elle peut prendre l'aspect d'un véritable continent comme l'Australie ou bien être réduite au simple aspect d'un écueil ou d'un récif.


Définition

Voici la définition des îles que donne la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 : « Une île est une étendue naturelle de terre entourée d'eau qui reste découverte à marée haute »1 qui reprenait la définition qu'en donnait, dans son article 10, la Convention sur la mer territoriale et la zone contiguë, signée à Genève en 1958. S'il existe une limite séparant une île d'un continent, généralement, elle est fixée à l'Australie. Mais la question de savoir si l'Australie est l'un ou l'autre reste ouverte.

Une très petite île est un îlot. Un simple rocher, impropre à l'activité humaine ou à une vie économique propre, n'a pas de zone économique exclusive ni de plateau continental.

Plusieurs îles proches les unes des autres forment un archipel.

Une presqu'île est reliée à une étendue de terre bien plus vaste par un isthme.

Certaines îles et presqu'îles sont accessibles à marée basse et perdent alors leur caractère insulaire. Là encore, il est possible de les considérer ou non comme des îles à part entière.



***   ***   ***

 L'archipel d'Hawaï

L'archipel Kerguelen, terres australes et antarctiques françaises

Un archipel est un ensemble d'îles relativement proches les unes des autres. La proximité se double le plus souvent d'une origine géologique commune, en général volcanique.

Cette notion est utilisée en géographie pour désigner un mode d'appropriation négatives de l'espace entre des éléments isolés entretenant des liens importants et primordiaux.


Origine

Le terme « archipel » est emprunté de l'italien arcipelago, attesté depuis le xive siècle, lui-même emprunté au grec byzantin ἀρχιπέλαγος (archipelagos), littéralement « mer principale » (du verbe ἄρχω [árkhô] {être le premier, commander} → préfixe ἀρχί- [archi-] {principal} et πέλαγος [pélagos] {la haute mer}). Ce mot désignait originellement la mer Égée, caractérisée par son grand nombre d'îles (les Cyclades, les Sporades, Salamine, Eubée, Samothrace, Lemnos, Samos, Lesbos, Chios, Rhodes, etc.). Lorsque la plupart de ces îles furent enlevées à l'Empire byzantin au commencement du xiiie siècle par Marco Sanudo, général vénitien, celui-ci fut fait duc de l'Archipel.


Géographie

En géographie, la notion d'« archipel » renvoie à une conception spécifique de l'espace que l'on constate dans ce type de lieu, qui permettent de constater qu'« un espace géographique n'est pas nécessairement continu » : les liens entretenus par ces îles en réseau en quelque sorte « par-dessus » l'espace marin qui les sépare, constituent un espace discontinu se caractérisant par sa cohésion. Cette notion a été étendue métaphoriquement à d'autres types d'espaces géographiques. Par exemple, dans l'étude de l'économie mondialisée actuelle, des géographes tels Pierre Veltz parlent d'une « économie d'archipel » : l'économie mondiale est contrôlée à partir d'un nombre restreint de métropoles bien reliées entre elles par des moyens de communication performants, des voies maritimes aux télécommunications. Ces métropoles apparaissent comme un archipel d'îles isolé sur une mer.


Droit

En droit international et en droit de la mer, la notion d’État archipel désigne un État constitué entièrement par un ou plusieurs archipels et éventuellement d'autres îles.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://raconte--moi.forumactif.com
 
Îles et archipels - Définition
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Définition et rôle du Héraut
» Définition Espece invasive
» Définition
» Le Zen, courte définition
» Définition syllabe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raconte-Moi :: Géographie :: Îles & Archipels-
Sauter vers: