Histoire, géographie et sciences, les trois thèmes principaux de ce que nous devrions tous savoir
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Grands Causses - Définition

Aller en bas 
AuteurMessage
Edmond
Edmond
Messages : 520
Date d'inscription : 30/06/2018
Age : 68

Grands Causses - Définition Empty
MessageSujet: Grands Causses - Définition   Grands Causses - Définition EmptyJeu 4 Oct - 21:06

.
Les Grands Causses sont une appellation qui désigne un ensemble de hauts plateaux calcaires, de vallées et de gorges constituant une partie sud du Massif central. Ils s'élèvent de 700 à 1 200 m d'altitude et font partie de l'étage montagnard et plus précisément, de la moyenne montagne.

Grands Causses - Définition 000_0748
 Le Causse Méjean.

Grands Causses - Définition 000_0749
 Pâture au printemps sur les hauteurs d'un causse périphérique au Larzac

Grands Causses - Définition 000_0750
Troupe de brebis de race lacaune sur les hauteurs du Méjean à la fin de l'été.

Géographie


Situation

Les Grands Causses sont délimités de la façon suivante :

Au nord par l'Aubrac et la Margeride
À l'est par les Cévennes
Au sud par le seuil Bédarieux - Le Vigan
À l'ouest par le Lévézou et le Saint-Affricain

Sous ensembles

Les Grands Causses sont formés de sept causses dits « majeurs » :

Le Causse Comtal (Aveyron)
Le Causse de Sévérac (Aveyron)
Le Causse de Sauveterre (Lozère et Aveyron)
Le Causse Méjean (Lozère)
Le Causse Noir (Aveyron, Gard et Lozère)
Le Causse Rouge (Aveyron)
Le Larzac (Aveyron et Hérault)
et d'un grand nombre de petits causses périphériques (exemples : Causse de Mende, Causse de Blandas, Causse de Changefège, Causse-Bégon, etc.). Ces ensembles sont notamment distingués par leur séparation les uns des autres par un système de gorges profondes.

Géologie, topographie

Grands Causses - Définition 000_0751
 Pelouse sèche à genévrier typique du Causse Comtal

Grands Causses - Définition 000_0752
 Causse de Sauveterre

Grands Causses - Définition 000_0753
Chaos de Montpellier-le-Vieux sur le causse Noir

Grands Causses - Définition 000_0754
Le causse Rouge vu depuis le Puech d'Andan.

Résumé de l'histoire géologique et géomorphologique de la région

Les Grands Causses font partie de la couverture sédimentaire méridionale du Massif central, conservée dans des dépressions ou des fossés d'origine tectonique. Ils forment un ensemble de hauts plateaux calcaires datant pour l'essentiel du jurassique. On trouve peu de dépôts affleurants datant de la période précédente (trias) excepté au sud, dans le Saint Affriquain et le Lodèvois. Quant aux dépôts postérieurs au jurassique (crétacé), ils sont quasiment absents. Les sédiments se sont déposés au jurassique dans un golfe aux eaux chaudes encadré de blocs hercyniens plus ou moins soulevés et délimité par des failles correspondant à des lignes de faiblesse du socle. L'axe médian de la sédimentation de la région des causses correspond à une ligne allant de Millau à Mende : c'est là que les sédiments sont les plus épais (1500 m par endroit).

Au tertiaire, à la suite de la surrection des Alpes et des Pyrénées, l'ensemble des sédiments a été soulevé sans plissement par le rejeu des anciennes failles du socle primaire et s'est retrouvé en position émergée (c'est la raison qui explique l'absence de sédiments du crétacé et d'époques plus récentes). Les failles se regroupent en deux catégories : les méridiennes, correspondant à des forces de compression venant des Pyrénées et les transversales, correspondant à des forces de compression venant de l'arc alpin.

Les Grands Causses sont le paysage karstique par excellence. Contrairement aux régions montagneuses, où les massifs calcaires sont d'extension plus réduite du fait de leur fragmentation tectonique, et contrairement aux autres régions karstiques de France où les formations de couverture jouent un rôle important dans le paysage, les Grands Causses affichent une aridité qu'accentuent la large étendue de leurs plateaux et l'enfoncement profond des vallées.

Particularités géologiques de la région

Les dépôts jurassiques calcaro-dolomitiques se trouvant à l'air libre, ceux-ci vont être ensuite soumis à l'érosion karstique. Les cours d'eau, en particulier le Tarn et la Jonte, vont y creuser, au fil du temps, des gorges ou former des cavités souterraines comme au Tindoul de la Vayssière. La dolomie, en s'érodant, a produit localement des formes originales (lapiaz géant) qu'on peut admirer dans des lieux comme Montpellier-le-Vieux ou Nîmes-le-Vieux.

Grands Causses - Définition 000_0828
Rochers du Rajal del Gorp sur le causse du Larzac (Millau).

Grands Causses - Définition 000_0922
 Causse de Blandas


Grands Causses - Définition 73px-Parc_naturel_r%C3%A9gional_des_Grands_Causses.svg
Logo du Parc régional 
des Grands Causses.



_________________
Grands Causses - Définition 000_1455
Revenir en haut Aller en bas
http://un-petit-cafe.forumactif.com/#bottom
 
Grands Causses - Définition
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Définition et rôle du Héraut
» Définition
» Définition syllabe
» Gorges du Tarn et de la Jonte, Causses de Lozère et Parc national des Cévennes
» "Respect de la personne" : définition par l'Etat maçon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Raconte-Moi :: Géographie :: Géologie :: Haut-Plateaux :: France-
Sauter vers: